AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Créer c'est la part du Divin en nous !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luna
Admin


Féminin
Nombre de messages : 3383
Age : 51
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Créer c'est la part du Divin en nous !   Sam 3 Nov - 21:17

Créer, c'est la part du divin en nous !

Dans la conception du monde des peuples autochtones, la Roue de Médecine représente l'Univers.

Tout ce qui vit, visible ou intangible, y trouve sa place.

Il ne s'agit pas de purs symboles; ces énergies sont de véritables entités pour les hommes et femmes-médecine qui en ont conscience et les utilisent

Sur cette Roue de Médecine, le pouvoir créateur se loge au Sud.

L'énergie du Sud nous pousse dans l'action.

C'est le lieu de confiance en nos propres instincts.

Avec le Sud, nous apprenons à créer, sans influence de ce que les autres pensent, disent ou font.

Le Sud exprime la joie de vivre, l'enthousiasme, la confiance en la Vie comme en une aventure palpitante .

Il est l'ennemi du cynisme et de la culpabilité si fréquents dans notre société actuelle comme résultantes directes de la dépossession de notre pouvoir créateur.


Loin de cette sagesse ancestrale, toute notre éducation moderne est basée sur ce qu'il faut faire ou éviter de faire et non pas sur ce que nous voulons.

Depuis le berceau, on nous apprend à répondre adéquatement, à devenir conforme. Si notre réponse est jugée bonne, nous obtenons une gratification, si elle ne l'est pas, c'est un blâme ou toute autre forme de pression dissuasive.

L'enfant a tôt fait de développer un comportement adéquat. Il se sent soulagé quand les adultes sont contents de lui mais on l'enferme d'ores et déjà dans la prison du "toujours plaire aux autres"


Il est forcé de faire taire sa petite voix intérieure pour répondre aux besoins des autres et à ce que l'on attend de lui.

Quand son individualité étouffée se révolte, il devient réactif et les pressions extérieures pour le ramener "à la raison" lui imposeront à nouveau un comportement jugé acceptable par son milieu.

Ainsi, loin de notre pouvoir créateur, nous oscillons entre actions et réactions qui ne nous permettent jamais de vivre librement.

Pour que nous nous moulions dans le système, on ne nous a pas appris que la force créatrice était en nous.

Peut-être pour certaines facettes de notre vie : on peut avoir un talent pour la danse, la sculpture ou le sport que nos parents et éducateurs ont encouragé, mais, fondamentalement, on nous a fait croire que ce sont les circonstances qui déterminent notre vie.


Si bien que ce sont elles qui détiennent la toute-puissance de nous faire vivre une vie de bonheur ou de malheur.La perte d'un emploi, une grossesse imprévue, un deuil, une rupture et notre vie bascule. Nous sommes si vite démunis.

Comme première conséquence d'être dépossédés de notre pouvoir créateur : nous mettons tout en œuvre pour éviter au maximum des circonstances fâcheuse.

Nous investissons beaucoup de temps et d'argent préventivement pour que notre vie soit le plus possible exempte de conflits et de problèmes.

Nous vivons sur la défensive et, paradoxalement, nous axons l'essentiel de nos pensées sur ce que nous ne voulons pas; une assurance contre le feu, contre les accidents, de l'argent de côté pour ne pas en manquer, le système d'alarme contre le vol, le parapluie dans l'auto, au cas où il pleuvrait… sans même nous en rendre compte, notre quotidien est pavé de compromis que nous avons accepté de faire au nom de notre sécurité et de l'évitement de circonstances indésirables.

Cette apparente sécurité nous coûte cher : nous ne sommes pas libres, nous ne créons rien

Dans notre société, une "mentalité à problèmes " s'est installée

Nous passons tout notre temps personnel à tenter de les résoudre, à réagir aux urgences où on ne gagne que du temps. Individuellement et collectivement, nous n'abordons plus la vie que comme une série de problèmes à solutionner.

Chacun développe un sentiment de sécurité et de compétence s'il parvient à éliminer adéquatement ses problèmes. Mais, cette impression d'être quelqu'un d'efficace ne peut être que très temporaire, puisque surgit toujours un nouveau problème , et encore un , inlassablement.

Nous vivons comme un bateau sans gouvernail dont le capitaine serait obsédé par les récifs plutôt que préoccupé de se rendre à bon port.

Nous ne créons pas ce que nous voulons; nous ne faisons qu'éliminer ce que nous ne voulons pas .

Or, résoudre des problèmes, ce n'est pas créer.

Le mot CRÉER vient du mot latin creare qui signifie amener à exister quelque chose qui n'existait pas.

Dans notre vie, le moindre de nos désirs est soumis au même processus que l'artiste qui crée une œuvre.

Un peintre ne réalise pas une toile pour résoudre un problème. Il fait une œuvre d'art , pour le simple plaisir d'amener dans la réalité matérielle l'image qu'il s'en était faite.

Tout le monde peut créer, il n'est pas nécessaire d'être né dans une bonne famille ou d'avoir de l'argent .

D'où nous partons n'a rien à voir avec y arriver ou non et il n'y a pas de moment idéal.

Dans la création, pas de ruse pour plaire ou se conformer, pas de bonne ou mauvaise réponse.

Le premier pas c'est de savoir ce que l'on veut amener à exister.

Or, le rythme de vie que nous entretenons n'accorde que peu de place au silence et à l'introspection nécessaires à une vision claire de ce que nous voulons.

En outre, nous avons tellement appris à être "réalistes" que nous avons réduit notre vision et nos ambitions au point de les rendre "faisables", si pâles en comparaison de notre désir profond.

Il y a pourtant tant de grandes découvertes et de grandes œuvres qui ont enrichi l'humanité et qui ont été crées par des personnes qui ne savaient pas que c'était impossible !

Elles ne se sont pas préoccupées du comment, ni contentées de reproduire ce que les autres et comme les autres avaient fait, elles ont inventé à leur manière.

Une idée, le focus sur sa concrétisation… et voilà tout l'Univers qui se tend vers la matérialisation de cette vision.

Tout, dans l'Univers, tend vers sa résolution...

Que faisons-nous pour nous soustraire à cette loi fondamentale?

Créer, c'est notre part du divin en chacun de nous.

La sagesse amérindienne nous apprend que nous faisons partie d'un Tout, que nous sommes à l'exacte bonne place et à l'exact bon moment.

Rien ne nous menace.

Nous avons en nous les ressources pour faire face à tout ce qui se présente. Il est donc inutile de garder les poings serrés en prévision de coups du sort...

Détendons-nous ! En demeurant centrés sur nos visions , en cessant de gérer ou d'être perturbés par les problèmes, on peut en parfaite liberté créer notre vie et l'amener exactement là où nous désirons aller… pour notre mieux être et celui de toute l'Humanité.

Source : Vivre

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bouba



Féminin
Nombre de messages : 698
Age : 63
Localisation : Chartres
Date d'inscription : 07/10/2007

MessageSujet: Re: Créer c'est la part du Divin en nous !   Lun 5 Nov - 0:22

c 'est tout ce que je pense mais je le l'aurai jamais dit aussi bien, pourtant c'est ce résonnement là qui fait que l'on me prend pour une marginale voir même une iéaliste. Qu'est ce que ça fait du bien de lire ce texte :bravo: merci Luna
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petite lumière
Admin


Féminin
Nombre de messages : 6965
Age : 64
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Créer c'est la part du Divin en nous !   Lun 5 Nov - 12:50

"Pour que nous nous moulions dans le système, on ne nous a pas appris que la force créatrice était en nous."

et cette réalité de se "mouler dans le moule" est bien ancrée dans nos sociétés, tout effectivement dès la naissance organise à l'être humain une vie en conformité avec les structures et idées mises en place et tolérées par nos sociétés

savoir se resaisir, marcher à côté des rails, se recentrer pour résister à cette pression est surement un moyen de laisser parler le Divin en nous, même si quelquefois comme tu dis bouba, c'est au risque d'être incomprise,
se comprendre soi-même, c'est cela l'essentiel,
comprendre cette divinité pour nous rend si précieux car créatif, créateur...


merci luna , très beau texte

(un astrologue m'a dit quand j'avais une vingtaine d'années, que j'emprunterai toujours dans ma vie des voies parrallèles, différentes, les miennes quoi hihi (c'est ce qui me fait penser aux rails lol! , ben à aujourd'hui, le bilan, c'est qu'il avait bien raison cheers )

:biz:


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petite-lumiere.forumsdediscussions.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Créer c'est la part du Divin en nous !   Aujourd'hui à 0:15

Revenir en haut Aller en bas
 
Créer c'est la part du Divin en nous !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 3° invasion V-Max à Bagnols en Forêt… Part 1 l’aller
» Ballade sur Honfleur Départ de Paris le 19 Juin 2010
» Victor Part's pour nos transaxales !!!
» Record du 400m départ arrêté.
» GOLDEN BANANA - Part 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: MESSAGES :: VOS MESSAGES :: messages ou textes spirituels de toutes sources-
Sauter vers: