AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 petite "histoire"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
petite lumière
Admin


Féminin
Nombre de messages : 6965
Age : 64
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: petite "histoire"   Lun 25 Fév - 16:00

Ils me montrent une sphère. Elle ressemble à un petit
vaisseau. C’est une sphère très lumineuse. Ils me disent :


« Nous
allons vous conter une petite histoire. Prenez-la comme un conte, prenez-la
selon le niveau qui est le vôtre et ce que vous ressentez. »

Dans cette petite sphère il y a un être très grand et
très lumineux, et auprès de lui il y a d’autres êtres qui me paraissent être des
enfants. Le mot « enfants » n’est pas approprié, mais pour faciliter la
compréhension de ce qu’ils veulent transmettre, je dirai qu’il y a un maître et
des élèves.
Ce maître et ses élèves sont en route pour « planète Terre ». Le
maître leur explique ceci :


« Je vous emmène sur un monde
extraordinaire, un monde de bonheur, un monde de souffrance, un monde de
grandissement, un monde d’expériences.

Vous êtes allés sur plusieurs
mondes. Vous avez vu évoluer des êtres sur des mondes faciles, sur des mondes où
la fréquence vibratoire est très élevée et les difficultés beaucoup moindres que
sur le monde sur lequel je vous emmène. »

Les « enfants » disent : «
nous ressentons une énergie bizarre à l’approche de ce monde, une énergie de
division, de dualité. Il n’y a aucune cohésion, ce qui est différent de tous les
mondes que nous avons visités."

Le maître leur dit ceci : « toutes les
écoles que vous avez visité et qui correspondent à telle ou telle planète,
malgré leur évolution, étaient de « petites écoles », c'est-à-dire une école où
les cours sont faciles. L’école de la planète Terre est une école d’évolution
très difficile, et dans cette école les âmes sont forgées. Elles deviendront des
âmes avec d’immenses capacités.

Tous les êtres qui sont venus sur ce
monde après un périple plus ou moins long en sortiront grandies, avec
l’admiration de beaucoup d’autres êtres de toutes les autres sphères. Pourquoi
en sortiront-ils tellement grandis ? Pourquoi recevront-ils l’admiration d’une
si grande quantité « d’humanités » ? Tout simplement parce que l’école de la
Terre est une des plus difficiles de troisième dimension.

Elle est très
dure parce que c’est une école de libre arbitre où certaines énergies sont
toutes puissantes, notamment les énergies de la lumière sombre, et les élèves
doivent sans arrêt aller au-delà d’eux-mêmes pour « survivre » (comme ils le
disent), pour survivre à la violence, pour survivre à ce qu’ils appellent la
maladie qui n’existe absolument pas sur tous les mondes que vous avez visité,
pour survivre à l’obscurantisme, à la domination.

Il faut une âme bien
trempée, il faut un courage énorme pour venir expérimenter la vie sur ce monde.
»

Plus les élèves s’approchent de ce
monde, plus ils sont bousculés au plus profond d’eux-mêmes, parce qu’ils
n’arrivent pas à comprendre cette immensité d’énergies différentes. Ils
perçoivent, avec des facultés que les hommes n’ont pas pour l’instant, même si
elles sont profondément en eux, les énergies tellement différentes et tellement
puissantes. Ils ressentent également la souffrance. Alors ils demandent au
maître :


« Pourquoi la Source, qui est tellement Amour, tellement
Lumière, accepte-t-elle qu’il y ait des mondes si difficiles ? Pourquoi la
Source, avec son immense bonté, ne donne-t-elle pas l’aide immense qu’attendent
ces humains ?

Le maître leur répond : « par Amour."

Les élèves
ne comprennent pas. Comment peut-on accepter de voir de la souffrance par Amour
?

Le maître dit : souvent la souffrance fait grandir les êtres, leur
permet de se dépasser, et dans cette souffrance ils peuvent donner la plénitude
à leur Amour. Il est difficile à comprendre qu’un tel monde où la souffrance
règne parfois en maître soit également un monde d’Amour et que la Source accepte
tout cela par Amour.

La Source accepte tout cela parce qu’Elle sait très
bien qu’au travers de tout ce qu’auront vécu les âmes qui auront pris corps
physique pour expérimenter la matière sur ce monde leurs capacités auront été
sublimées. Tous les êtres qui sont venus à l’école de la Terre pourront
prétendre, dans un temps futur très grandement éloigné de l’humanité pour
l’instant, faire partie des dieux créateurs qui ensemenceront les mondes.


C’est une école où on forge les maîtres, où on forme les initiés. C’est
une école où on apprend l’Amour sous toutes ses formes, où on apprend à donner
autant qu’à recevoir. C’est une école où on arrive à faire la différence entre
la lumière et l’obscurité, où on apprend à faire la différence entre les
énergies qui élèvent et les énergies d’involution.

Le maître ajoute : si
vous aviez le courage de prendre forme humaine, si vous aviez le courage de
vivre pendant quelques incarnations dans ce monde de matière, vous auriez aussi
la possibilité de prétendre devenir des dieux créateurs, ceux qui ensemencent
les mondes en création.

Certains des élèvent disent ceci : nous
aimerions bien venir sur ce monde.

Le maître leur dit : vous n’êtres pas
encore suffisamment forts. Pour vivre la vie dans la matière et les expériences
de la Terre, il faut être très fort, très courageux, car parfois ceux qui ont
choisi cette école sont au bord du désespoir parce qu’ils ne comprennent pas,
parce qu’ils n’ont pas la force nécessaire et demandent de retourner sur leur
monde et surtout vers la Lumière.

La Lumière est sur ce monde, mais les
êtres qui vivent dans la dualité ont parfois du mal à la percevoir. Ils la
devinent, ils la ressentent, ils l’intègrent plus ou moins bien, mais ils ont
toujours un manque, et le manque qu’ils ont est celui de ne pas pouvoir accéder
à la Connaissance qui est en eux, à l’Amour pur qui est au-delà de tout ce qu’il
peut considérer comme étant Amour.

Ils ne peuvent plus y accéder car ils
sont dans une vibration inférieure dans laquelle ils ont choisi l’oubli pour
pouvoir avancer, expérimenter. Parmi tous les êtres qui vivent en ce moment sur
la Terre, il y a des maîtres plus grands que moi, il y a des maîtres
extraordinaires mais ils l’ignorent. Ils l’ignorent tout simplement parce qu’ils
l’ont oublié. Ils ont choisi cet oubli. Si ce n’était pas le cas ils ne
pourraient absolument pas vivre sur la planète Terre. Pour eux l’école serait
beaucoup trop difficile.

Vous rendez-vous compte du courage qu’il faut,
vous qui demandez à vivre sur ce monde ? Pensez-vous que vous auriez ce courage
?

Parfois sur ce monde des êtres perdent un peu l’équilibre, parce
qu’ils ne peuvent plus faire face, parce qu’ils sont trop appelés par leur
ancien monde,. Ils perdent un peu le sens non seulement de leur incarnation, de
leur mission, mais aussi celui de la réalité de ce monde temporel.

Les
élèves disent au maître : ils ont cependant de grands Etres de Lumière auprès
d’eux, puisque nous les sentons, nous les percevons !

Le maître leur
répond : bien sûr ! Non seulement ils ont près d’eux des êtres qu’ils peuvent
appeler « guides » ou « anges » pour les aider, mais ils ont aussi l’aide de la
Source, de celle des plus grands êtres, de tous les plus grands « avatars »,
comme vous les nommez sur Terre. »

«
Avatar » n’est pas le mot approprié, mais je ne trouve pas le mot qui convient.
Ils me disent :


« Cela n’a pas d’importance ! »

Je vois maintenant cette sphère. Elle tourne autour
du monde. Au travers de cette sphère transparente, les élèves regardent vivre
les êtres, les regardent souffrir, les regardent aimer. Ils sont touchés par
leur courage, par leur sensibilité, leur volonté, leur force. Ils disent au
maître :

« Nous ne connaissons pas tout cela ! Nous ne
connaissons pas cette force qui se trouve dans le cœur des êtres humains. Nous
ne connaissons pas cet amour qui se trouve dans leur cœur, car il n’est pas
comme le nôtre. Nous ne connaissons pas non plus la souffrance qui émane de tous
ces êtres.

Le maître dit : imprégnez vous beaucoup de tout ce que vous
apprenez, de tout ce que vous ressentez de ce monde, parce que dans un temps
futur certains d’entre vous auront la capacité et la possibilité d’aller non sur
le monde de la Terre mais sur d’autres mondes similaires pour aider les êtres en
évolution en tant que guide incarné dans la matière.

Les élèves disent :
nous ne sommes pas des terriens. Nous n’aurons pas la force ! Nous n’aurons pas
été forgés à la même école !

Le maître leur répond : ce n’est pas grave
car il n’y aura plus d’école comme celle de la Terre, tout du moins plus dans
cet univers, parce que le Père, dans son immense Amour, dans son immense
Lumière, va tout relever de plusieurs « crans » et la lumière sombre qui se
trouve sur certains monde de cet Univers le quittera définitivement.

Cet
Univers verra une plénitude, un avancement immense dans la conscience de
l’Amour, dans la conscience de la fraternité, dans la conscience de la paix. Il
n’y aura absolument plus d’isolement ! Toutes les planètes de tous les systèmes
solaires, de toute la galaxie, de tout l’Univers, pourront être reliées. Il n’y
aura plus de planètes en quarantaine. Les êtres de toutes les planètes seront en
relations avec tous leurs frères de l’espace, tous leurs frères de l’Univers.


Voilà ce qui est promis aux hommes de demain, aux homme de tout à
l’heure, à vous tous humains. Demain vous retrouverez votre vraie maison, demain
vous retrouverez vos frères venant de tout l’Univers. Lors de ces retrouvailles
vous éprouverez une immense joie, vous retrouverez l’unité en vous-même et vous
avec tous vos frères.

Avant que cela ne
se passe, il faudra encore que la conscience humaine s’éveille, il faudra que
vous retrouviez qui vous êtes, ce que vous êtes, il faudra aller au plus profond
de vous-même chercher la Source, chercher la source de votre propre Lumière. Ne
vous posez pas trop de questions pour savoir comment faire ! Chacun trouvera sa
propre clé pour accéder à tout cet acquis, à tout ce savoir, et chacun pourra,
aujourd’hui, demain ou après-demain conscience de ce qu’il est.


Certains découvriront qu’effectivement ils sont venus sur ce
monde pour aider les êtres à passer ce cap tellement important. D’autres seront
très étonnés d’être si lumineux et pleins d’Amour, parce qu’ils ne s’en étaient
pas rendu compte. Ils étaient tellement prisonniers de la matière qu’ils en
avaient oublié leur propre rayonnement, leur propre Amour, leur propre Lumière.


Enfants de la Terre, un avenir merveilleux vous est promis pour demain !
Un passage, un pont est en train de se construire entre la rive où vous vous
trouvez et celle où vous attend ce monde tellement espéré, tellement attendu, ce
monde de fraternité, ce monde de Lumière, ce monde de paix, ce monde d’Amour.



Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux
conditions suivantes :

* qu'il ne soit pas coupé
* qu'il n'y ait
aucune modification de contenu
* que vous fassiez référence à notre site http://ducielalaterre.org

* que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petite-lumiere.forumsdediscussions.net
ludo



Masculin
Nombre de messages : 348
Age : 29
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: petite "histoire"   Mar 26 Fév - 17:44

Merci pour cette histoire .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
petite "histoire"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» question "histoire"
» Histoire d'un petit "loupé" stylistique...
» Burkina Faso : Sanou "le meilleur gardien de l’histoire"
» La "belle" histoire de la 550 de James DEAN
» la petite photo "dite "avatar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: MESSAGES :: VOS MESSAGES :: messages ou textes spirituels de toutes sources-
Sauter vers: