AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le cimetière du Père-Lachaise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
odin

avatar

Masculin
Nombre de messages : 568
Age : 52
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Le cimetière du Père-Lachaise   Jeu 30 Oct - 1:11

Bonjour a vous tous je veux partager ma visite au cimetière du Père lâchais ou par une magie j’ai fait la connaissance de dame en me promenant dans le cimetière que m’à fait visiter quelques sépultures illustres entre celle de Alain Kardec, Pappus Etc.. Un vrai bonheur


KARDEC ALLAN Hippolyte Léon Denisart Rivail dit, (1804-1869)



44eme division
Le livre des esprits



Hippolyte Léon Denisart-Rivail dit Allan Kardec ou Alan Kardec est né le 3 octobre 1804 à Lyon. C’est le père incontesté du mouvement spirite et le fondateur de la doctrine ou spiritisme en France. Il en a défini les principes : « l’homme n’est pas seulement composé de matière, il a en lui un principe pensant relié au corps physique qu’il quitte, comme on quitte un vêtement usagé, lorsque son incarnation présente est achevée. Une fois désincarnés, les morts peuvent communiquer avec les vivants, soit directement, soit par l’intermédiaire de médiums de manière visible ou invisible ». Kardec découvre les tables tournantes en 1855, tout d’abord septique, il observe assidûment les manifestations des « esprits » par la méthode expérimentale. Ses études donnent naissance au Livre des médiums (1856) puis au Livre des esprits (1864), suivis par l’Evangile selon le spiritisme (1864), Le ciel et l’enfer (1865) et La genèse (1867). De nombreuses personnalités sont séduites par le spiritisme, tels Victor Hugo, Théophile Gautier, Victorien Sardou ou encore Conan Doyle, tous convaincus que le spiritisme peut apporter la preuve scientifique de la vie après la mort. Mais d’autres, comme Georges Méliès, s’efforcèrent de démontrer que les apparitions ou contacts avec les « esprits » peuvent aussi relever de la mise en scène. Allan Kardec est décédé le 31 mars 1869 à Paris. Son œuvre est poursuivie tout d’abord par Léon Denis (1846-1926) et ensuite par Gabriel Delanne (1857-1926. Sa sépulture est la plus visitée et la plus fleurie du cimetière du Père-Lachaise. Sur le fronton du tombeau on peut lire : "Naître, mourir, renaître encore, et progresser toujours, telle est la loi".

http://www.appl-lachaise.net/appl/article.php3?id_article=376

PAPUS Gérard Encausse dit, (1865-1916)



93eme division




Gérard Anaclet Vincent Encausse dit Papus est né 13 juillet 1865 à la Corogne d’un père français et d’une mère espagnole. Il passa toute sa jeunesse à Paris où il fut reçu docteur en médecine. Bien avant d’avoir achevé ses études, il s’est donné pour tâche de lutter contre le scientisme ambiant de l’époque. Il répand alors une doctrine nourrie et alimentée aux sources de l’ésotérisme. Il se fait dès lors appeler Papus, du nom d’un esprit de Nyctameron d’Apollonius de thyane. Il fut un meneur et un chef de file incontesté. Il se défendit d’être un thaumaturge, un inspiré, voir un illuminé, il se présente comme un savant, un expérimentateur. Ses idées lui sont transmises par Saint-Yves d’Alveydre, mais aussi par Wronsky et surtout par Eliphas Lévi et Fabre d’Olivet. La pensée de Louis Claude de Saint-Martin laisse sur lui une trace indélébile à partir de 1889. Peu après, il cèle sa rupture avec la société théosophique de Mme Blavatsky (1888). Il s’affile à l’Ordre Kabbalistique de la Rose-Croix en 1889, fondée par Péladan et Guaita. Papus fonde l’Ordre Martiniste en 1891, avec Augustin Chaboseau. Cet ordre doit son nom au souvenir de Saint-Martin et sans doute à celui de Martines de Pasqually. Dans la revue officielle de l’Ordre, « L’Initiation », fondée par Papus en 1888, on relève les noms de : Stanislas de Guaitta, Péladan, Barlet, Matgioi, Marc Haven, Sedir, de Rochas, Chamuel. Les premiers Martinistes de renom sont Paul Adam, Maurice Barrès, Stanislas de Guaitta, Victor-Emile Michelet et Péladan. D’autre part un groupe se constitue pour organiser des conférences et des cours visant à faire découvrir les valeurs de l’ésotérisme occidental. Il devient très vite le cercle extérieur de l’Ordre Martiniste. Ce vaste mouvement hermétique, dont Papus est le moteur et l’une des âmes agissantes, est indissociable de la littérature symboliste de l’époque.Il est l’auteur entre autres de : « Les Disciples de la science occulte, Paris 1888, Traité élémentaire d’occultisme, Paris, 1898, traité méthodique des sciences occultes, Paris, 1891, L’Occultisme contemporain, Paris, 1887, etc... ». En automne 1905, Papus est appelé par le tzar de toutes les Russies, Nicolas II, qui souhaite avoir ses conseils suite aux troubles sociaux. Papus évoque alors au cours d’une séance l’esprit du Tzar Alexandre III qui préconise la répression (sic) et annonce une terrible révolution. Mais, bientôt, l’arrivée du moine Raspoutine, évincera notre pythonisse. L’ordre Martiniste recrute de nombreux membres dans le monde entier. Il connaît des éclipses dues aux guerres. Il est nommé en 1931, « Ordre Martiniste Traditionnel ». Les femmes y sont admises aussi bien que les hommes. Médecin chef d’une ambulance sur le front, il se consacre entièrement à ses blessés. Papus est décédé, officiellement, le 25 octobre 1916 d’une hémoptysie consécutive à une tuberculose pulmonaire contractée dans une ambulance du front. Mais des esprits chagrins prétendent qu’il fut envoûté...Son enterrement donne lieu à des manifestations surprenantes : au moment ou le cercueil du médecin-major Gérard Encausse sort de l’église Notre-dame de Lorette, un morceau d’une main d’ange se détache d’une des sculptures de la façade et vient se placer au centre d’une couronne déposée sur la bière...



http://www.appl-lachaise.net/appl/article.php3?id_article=381

_________________
Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix.
Que la Lumière nous guide!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tarot-voyance-odin.niceboard.com/index.htm
petite lumière
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6965
Age : 65
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 10/03/2007

MessageSujet: Re: Le cimetière du Père-Lachaise   Jeu 30 Oct - 11:33

:merci3: odin
de ce partage, de circonstance , deux jours avant la toussaint!!!

je suis allée au cimetière du Père Lachaise,
il y a qqs années
entre autres sur la tombe de Serge Gainsbourg

allan Kardec, j'ai vu que c'était la tombe la plus visitée
Citation :
Sa sépulture est la plus visitée et la plus fleurie du cimetière du
Père-Lachaise. Sur le fronton du tombeau on peut lire : "Naître,
mourir, renaître encore, et progresser toujours, telle est la loi".

j'ai bien sur comme beaucoup lu son livre sur les esprits
qui est la "bible" du spiritisme!!
livre qui dépassent les temps
de par son enseignement

je ne connaissais pas Pappus
le descriptif sur le lien que tu laisses est très intéressant
en particulier le symbole de la main de l'ange
qui se décrochent le jour de son enterrement pour se loger
dans le centre de la couronne !!!

un signe qui n'est pas passé inaperçu

une pensée à tous nos parents, amis, et autres décédés
encore merci odin

I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petite-lumiere.forumsdediscussions.net
 
Le cimetière du Père-Lachaise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Week-end pépère à Besançon les 17 et 18 octobre 2009
» Pardonner moi mon père, j'ai péché - le 16-10-10
» bonnet de père noel pour casque...
» Le Père noêl, le petit chaperon rouge et deux loups
» mon père mon héros... il était une fois JEAN MORIN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: le temple des discussions :: espace libre, ouvert à vos aspirations, inspirations, échanges :: découverte d'une région-
Sauter vers: