AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Claude De Bortoli



Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 05/05/2009

MessageSujet: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Dim 21 Mar - 11:34

Bonjour,

Le dérèglement climatique
est le summum de la matérialité. L'apothéose d'une évolution humaine
dominée par la Science, ses dérivés et ses lobbies.

Le Terrien ne se sortira pas de cette impasse avec encore plus de
Science, encore plus de matérialité ; il est déjà au summum de la
matérialité. Il en sortira avec autre chose que de la matérialité. Avec
de la métamatérialité.

Pour avancer durablement et sereinement, l'évolution humaine a besoin d'un moteur et d'un gouvernail.

Le moteur, c'est la Science.
Le gouvernail, c'est la Croyance.

La Science est mécanique mais intrinsèquement myope.
La Croyance est clairvoyante mais intrinsèquement paralytique.

Quand l'évolution humaine se sert seulement du moteur Science, elle
marginalise le guide Croyance. Elle avance au hasard et finit dans une
impasse : le dérèglement climatique.

Quand l'évolution humaine se sert seulement du guide Croyance, elle
marginalise le moteur Science. L'évolution humaine n'avance pas. C'est
mauvais pour une évolution qui par définition a un besoin vital
d'avancer. C'est le marasme de l'Inquisition.

La
Science est un moteur. Elle a pour rôle de faire avancer le véhicule
évolution humaine. Elle n'a pas vocation à voir loin. Elle n'en a pas
les moyens et les outils matériels. Elle est soumise aux preuves
matérielles et à la performance de ses outils matériels.

La Croyance est un gouvernail. Elle n'a pas un rôle de motricité comme la Science. Elle
a un rôle de guide. Elle n'est pas tributaire des preuves matérielles
ni de la performance des outils matériels. Ses preuves sont
intelligentes. Son outil est métamatériel : l'intelligence. La
performance de l'intelligence permet de sonder le fin fond de notre
univers de matière. Elle peut aussi en sortir. De cette position
stratégique, elle visionne l'univers de métamatière, sa symbiose avec
l'univers de matière et sa relation avec les humains.

La Croyance est capable de sortir le Terrien de l'impasse dérèglement
climatique dans laquelle la Science , ses dérivés et ses lobbies l'ont
mené. La Science en est incapable. Il faudrait quelle se saborde.
Impossible pour elle !!

Faire forcer le mur dérèglement climatique par le moteur Science ne sert à rien. Plus la
Science force, plus le mur se renforce !!

Le dérèglement climatique est infranchissable !

La seule issue pour l'évolution du Terrien est une manoeuvre de recul. Un repli raisonnable.

C'est une manoeuvre délicate. Le passage est étroit. La visibilité est
réduite du fait du recul. Le guide Croyance doit être sur et fort. Le
moteur Science en petite vitesse et à ses ordres.

Une fois la manoeuvre de recul réussit, la
Croyance fera tourner l'évolution du Terrien. Puis elle la remettra en
marche avant dans un chemin durable et serein. Le moteur Science sera
remis à plein régime .

Le Terrien savait que se servir seulement du guide Croyance mène au summum de la métamatérialité : le marasme de l'inquisition.
Il ne savait pas que se servir seulement du moteur Science mène au summum de la matérialité : le dérèglement climatique.

Maintenant il le sait !! Il doit réagir ! Il doit reculer autant que
nécessaire. C'est sa seule issue. La Croyance est capable de diriger
une telle manoeuvre.

L'issue
passe par une évolution humaine conduite par la Croyance et non pas par
une évolution humaine guidée par la Science. La Science ne peut pas
guider. Elle peut seulement faire avancer. L'échec de la conférence de
Copenhague en est la preuve !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude De Bortoli



Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 05/05/2009

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Mer 24 Mar - 9:32


La
barrière entre la matière et la
métamatière




Rien, absolument rien de ce qui est
matériel ne passe dans la nature de matière. Et vice versa : rien de ce
qui est métamatériel ne passe dans le matériel. Une barrière
infranchissable sépare la matière de la métamatière.

Le corps matériel de l'humain, comme de tout être matériel, reste dans
la nature de matière et ne passe pas dans la nature de métamatière. Il
meurt et se dissipe dans la nature de matière.

Mais les humains ne sont pas faits que d'un corps matériel ; ce serait
des animaux. Ils sont faits d'un corps matériel mortel et d'un avenir
métamatériel éternel. Après la mort de leur corps de
matière, il reste leur avenir éternel. Ils se voient vivre dans la
nature de métamatière comme ils se voyaient vivre dans leurs rêves
lorsqu'ils vivaient.





L'intelligence




L'intelligence n'est pas nécessaire pour
vivre dans la nature de matière. Pire, elle nuit à une vie matérielle
dans la mesure où l'espèce qui la possède n'a pas accès
aux béatitudes qui présentent la nature de matière comme un paradis.

L'intelligence est l'énergie qui anime tous les êtres vivants de la
nature de métamatière. Dans l'environnement métamatériel, tout est mu
par l'intelligence.

L'intelligence humaine est l'énergie métamatérielle qui permet aux
humains de se libérer des liens de l'instinct et de vivre comme bon
leurs semble.

L'instinct et l'intelligence sont les deux énergies qui animent les
humains. Les animaux et les végétaux n'en ont qu'une : l'instinct. Ils
n'ont pas l'intelligence.

Faisons la différence entre
intelligence et intelligence humaine.

l'intelligence est l'énergie qui anime les êtres vivants de la nature
de métamatière.

L'intelligence humaine est l'énergie qui permet aux humains de se
libérer des liens instinctifs qui bride les comportements des êtres
matériels et qui leurs permet de vivre comme bon leurs
semble.

L'intelligence nous est donnée dès notre naissance pour notre bonheur
ou pour notre malheur. Pour notre bonheur si nous sommes capable de la
maintenir séparée de nos insctincts. Pour notre malheur
si nous mélangeons ces deux énergies.




Les
particules de métamatière




Deux univers adjacents vivent en
symbiose.
Un univers fait de matière avec comme énergie, l'instinct.
Un univers fait de métamatière avec comme énergie, l'intelligence.

Les univers vivent en symbiose. Ils ont un besoin de l'énergie du
partenaire.
L'univers de matière a un besoin vital d'intelligence métamatérielle.
L'univers de métamatière a un besoin vital d'instinct matériel.

Leur symbiose fonctionne grâce à un flux d'énergie. Des particules de
métamatière migrent d'un univers à l'autre.
Des particules de métamatière chargées d'instinct, en provenance de
l'univers de matière, migrent dans l'univers de métamatière.
Des particules de métamatière chargées d'intelligence, en provenance
de l'univers de métamatière, migrent dans l'univers de matière.

Cette migration de particules métamatérielles est opérée par des
transmetteurs d'énergie :
L'espèce humaine est transmettrice d'énergie pour le coté univers de
matière.
L'espèce esprit est transmettrice d'énergie pour le coté univers de
métamatière.

Les humains sont exceptionnels dans l'univers de matière. Ils sont
hautement instinctifs parce qu'ils vivent dans un monde dominé
exclusivement par l'instinct. Ils ont aussi l'intelligence. Leur
intelligence est évolutive. Ils ont besoin d'évoluer en intelligence.
Cette carence en intelligence est une pompe aspirante à particules de
métamatière chargées d'intelligence provenant de la
nature de métamatière.

Les esprits sont exceptionnels dans l'univers de métamatière. Ils sont
hautement intelligents parce qu'ils vivent dans un monde dominé
exclusivement par l'intelligence. Ils ont aussi l'instinct.
Leur instinct est évolutif. ils ont besoin d'évoluer en instinct.
Cette carence en instinct est une pompe aspirante à particules de
métamatière chargées d'instinct provenant de la nature de
matière.

La symbiose des humains et des esprits est le passage des flux de
particules nécessaire à la super symbiose des univers matériel et
métamatériel.

Les humains sont producteurs de particules de métamatière chargées
d'instinct et récepteur de particules de mtamatière chargées
d'intelligence. Grâce à ces particules chargées d'intelligence, ils
vont évoluer en comportements intelligents et améliorer son
environnement matériel.

En aspirant les particules de métamatière chargées d'intelligence, les
humains évoluent en comportements intelligents et diffuse
l'intelligence dans leur environnement matériel.
En aspirant les particules de métamatière chargées d'instinct, les
esprits évoluent en comportements instinctifs et diffuse l'instinct dans
leur environnement métamatériel.

L'espèce humaine et l'espèce esprit sont très impliquées dans la
mécanique des flux de particules de métamatière qui migrent d'un univers
à l'autre.

Après la mort de leur corps de matière les humains se voient vivre
dans la vie de l'esprit issue de leur propre vie pour l'éternité.





Les
humains ne sont pas primates






Les humains ont une anatomie mammifère proche des primates mais ils
ne sont pas primates. Ils ont une classification à part des animaux et
des végétaux. Ils sont humains. Ils ne sont pas
primates. Ils n'ont jamais été primates. Pendant sa gestation, le
Terrien était australopitèque. Les primates étaient à ses cotés. Ils
sont restés primates. Le Terrien, lui, est né humain.

Les humains sont exceptionnels dans le nature de matière. Ils se
différencient des animaux et des végétaux en possèdant deux énergies :
l'instinct commun aux êtres matériels et l'intelligence
métamatérielle. Les animaux et les végétaux n'ont que l'instinct
pour vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude De Bortoli



Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 05/05/2009

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Mer 24 Mar - 9:35


Différence
entre
vie matérielle mortelle et avenir métamatériel éternel.




Un humain n'a qu'une vie, sa vie de tous
les jours dans la nature de matière. Une vie mortelle. Il n'aura pas
d'autres vies.

Après la mort de son corps de matière, c'est un avenir éternel qui
attend l'humain ; pas une vie.

La différence entre vie matérielle mortelle et avenir métamatériel
éternel ?

Nous maitrisons notre vie.
Quand nous avons soif, nous buvons (dans la mesure de possible)
Quand nous avons faim, nous mangeons (dans la mesure du possible)
Quand nous voulons bouger, nous marchons ou on courons (dans la mesure
du possible)

Rien de cela dans son avenir métamatériel éternel. Nous ne maîtrisons
pas cet état. Ce n'est plus notre vie. Notre corps de matière est mort.
Nous nous voyons vivre dans la vie de l'esprit issue de
notre propre vie. Ce n'est pas notre vie. C'est l'esprit qui maitrise
sa vie. Nous sommes sommes seulement hôte de l'esprit que nous avons
généré pendant notre vie matérielle quotidienne.

L'hygiène pour nous est donc d'orienter notre vie quotidienne de façon
a produire des particules de métamatière les plus saines que possible
pour à
générer et faire naître un esprit le plus viable que possible afin
qu'il accède de suite aux hautes sphères de la nature de matière.

Nous sommes éternels. Nous ne connaissons pas la Mort comme la
connaissent les animaux et le végétaux ; ils naissent, vivent, meurent
et pus plus rien. Après la mort de notre corps de notre cors de
matière nous passons dans la nature métamatière comme nous y passions
chaque fois que nous rêvions et nous nous voyons vivre danse la vie de
l'esprit issu de notre propre vie.





La
fonction "croire". La Croyance




Les humains se différencient des animaux
et des végétaux par leur fonction "croire". Les animaux et les végétaux
n'ont pas cette fonction. La fonction croire est liée à
l'intelligence. Les animaux et le végétaux n'ont pas l'intelligence.
Ils ne croient pas.

La fonction croire est innée chez les humais. Ils naissent croyants.

La fonction croire des humains est la seule liaison entre l'univers de
matière et l'univers de métamatière. Par la fonction croire des
humains, les univers matériel et métamatériel transfèrent leur
énergie pour que leur symbiose fonctionne.

Croire est naturel chez les
humains. C'est inné chez eux. Ils naissent croyant. Il doivent se forcer
à ne pas croire comme ils doivent se forcer à ne pas
manger.

Croire est bon pour la santé. Se forcer à ne pas croire est mauvais
pour la santé. Ils deviennent anorexiques de croyance.

La Croyance est seule capable de séparer l'instinct de l'intelligence
pour quelles ne se mélangent pas et ne provoquent des comportements
humains explosifs qui nuisent et détruisent la nature de
matière.

L'intelligence humaine exacerbe les instincts humains si ces deux
énergies ne sont pas maintenues séparées. Plus de limite raisonnable
dans l'amour et l'instinct si ces deux énergies se mélangent
!!

Une vie matérielle se compose de deux éléments intimement liés : un
corps de matière et une énergie : l'instinct. Tout être matériel qui n'a
pas la fonction instinctive de manger, de boire, etc.,
qui n'a pas l'énergie instinct est un être sans vie !!

L'espèce humaine est différente des autres espèce animales et
végétales. Elle a aussi un corps de matière mais elle a deux énergies.
Elle a l'instinct commun aux êtres matériels et l'intelligence
métamatérielle. Les humains sont animés par l'instinct pour leurs
fonctions vitales : boire, manger, etc. et par l'intelligence pour leur
fonction croire.

A quoi sert la fonction croire des humains ? Les fonctions
instinctives suffisent largement pour vivre dans la nature de matière !!

Elle sert à faire la liaison entre deux univers qui vivent en
symbiose. Au travers de la fonction croire des humains, les univers
matériels et métamatériels transfèrent les énergies nécessaire à
leur symbiose.

En activant notre fonction croire, c'est la seule solution pour
maintenir séparé les instincts de l'intelligence. Sinon l'intelligence
humaine se met au service des instincts humains et les
instincts humains se mettent au service de l'intelligence humaine.

En activant notre fonction croire, nous entrons en communication avec
la nature de métamatière laquelle maitrise l'intelligence humaine et la
maintient séparée des instincts humains.

Nous ne pouvons pas gérer la séparation instinct/intelligence par les
instincts. Ils sont activés au plus haut degré par les lois immuables de
la nature de matière. Nous n'avons pas d'emprises sur
eux.

Nous pouvons la gérer par l'intelligence. L'intelligence humaine est
évolutive. la nature de métamatière est capable de la faire évoluer.

Si les humains ne mettent pas de séparation entre leurs instincts et
leur intelligence, il se créé des comportements explosifs qui nuisent et
détruisent la nature de matière.






Hiérarchie
chez les acteurs de la Croyance






La Croyance est évolutive comme sa partenaire
la Science. Comme en Science, il y a une hiérarchie chez les acteurs de
la Croyance.

Au bas de la hiérarchie : les charlatans en Croyance. Ils profitent
de la Croyance pour se constituer du patrimoine purement matériel alors
que la déontologie de la Croyance est au-delà de la
matérialité : la métamatérialité.

Viennent ensuite les généralistes en Croyance. Ils entretiennent les
croyances chez leurs contemporains.

Puis les spécialistes en Croyance. Plus férus dans certains domaines
de la Croyance.

Puis les chercheurs en Croyance. Ils cherchent à faire évoluer la
Croyance.

Afin, au haut de la hiérarchie, se trouvent les génies en Croyance.
Ils ont cherché. Ils ont trouvé une nouvelle croyance. Leur croyance est
une évolution de la Croyance.

La Science a ses génies. La Croyance aussi a ses génies : Abraham,
Moïse, Bouddha, Jésus, Mahomet sont des génies de la Croyance. Leurs
découvertes ont fait évoluer la Croyance. Elles ont
comblé le besoin naturel de croire de centaines de générations de
terriens.





Demi-dieux




Les humains sont des "demi-dieux". Ils
sont à la hauteur de la puissante nature de matière. Ils sont les seuls
êtres vivants à agir sciemment comme le fait la nature
de matière. Les autres éléments matériels agissent d'instinct et ne
font rien sciemment.

Leur intelligence est évolutive
contrairement à leurs instincts qui sont figés au plus haut degré par
les lois immuables de nature de matière. Ils doivent donc
apprendre à se comporter de façon responsable en intelligence.

Le Terrien est dans l'adolescence agressive de l'évolution de son
intelligence.

L'égo est le nerf de la personnalité. Une personnaité sans égo est
légumineuse.





Heureux
les
simples en intelligence, le monde matériel est fait pour eux !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Aujourd'hui à 13:09

Revenir en haut Aller en bas
 
La nature de métamatière et la manoeuvre de recul
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nature de métamatière et l'égalité homme/femme
» La nature de métamatière et la libération anticipée
» Le Nouvel Ordre Mondial et la nature de métamatière
» Vidéo "Jura, ma vraie nature"
» Parc nature Mont Bélair:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: MESSAGES :: VOS MESSAGES :: messages ou textes spirituels de toutes sources-
Sauter vers: